Biographie

CARRIERE

Kamel Bio 01 OKKamel Chouaref commence la Boxe à l’âge de 16 ans, alors passionné de football, il découvre presque par hasard ce qui allait devenir le moteur de son avenir : la Boxe Pieds-Poings. Sa carrière démarre de manière assez fulgurante et il excelle vite en Savate Boxe Française, discipline dans laquelle il décrochera deux ans plus tard (en 1987) son premier titre de Champion de France. Il décrochera ce titre par neuf fois presque de manière consécutive et Vainqueur de la Coupe de France en 1988 et élu Meilleur Styliste la même année. Il sera aussi Triple Champion de France en Kick Boxing, ainsi que Champion d’Europe en 1990 en Kick Boxing et en Savate Boxe Française.

C’est en 1993 qu’il décrochera son premier titre de Champion du Monde. Dès lors propulsé, il ne cessera d’accumuler les titres, notamment en Savate Boxe Française, étant la seule discipline avec la Boxe Anglaise agréées et reconnues par le ministère Jeunesse et Sports en tant qu’athlète de haut niveau. Grâce à ce statut, Kamel Chouaref a pu effectuer son service militaire au Bataillon de Joinville (la formation composée de l’élite des sportifs de haut niveau).

Souhaitant diversifier sa boxe et acquérir la même notoriété dans d’autres disciplines, il se reconcentre sur le Kick Boxing dans lequel il remportera un pari osé : décrocher les ceintures de chaque fédération existante et reconnue mondialement, WKA, WAKO, ISKA et WPKL Il en deviendra Champion du Monde à quinze reprises de 1997 à 2004.

Travailleur acharné, véritable passionné et boulimique des sports de combats, Kamel Chouaref ne s’arrête pas là ; il entamera également une carrière en Full Contact dont il sera double Champion du Monde en 2000 et en 2001 de la Fédération WKN.

Son style, sa fluidité  et sa rapidité d’exécution seront ses atouts majeurs pour remporter ses combats, un style qui lui vaudra le surnom amplement mérité de « Mr 100 000 volts » par la presse puis par tout le public.
Champion hors normes, il sera le représentant de différents sponsors dont Adidas, Royal Air Maroc, La Banque Populaire et surtout Redskins qui mettra sa personnalité et ses titres en lumière, et ce, jusqu’à aujourd’hui.
Distinction très honorifique, il recevra cinq fois le KATANA D’OR au Festival des Arts Martiaux devant plus de 18 000 spectateurs à Bercy, titre qui récompense le meilleur boxeur de l’année toutes catégories confondues, entre 1990 et 1996.
En parallèle de sa carrière bien remplie, Kamel Chouaref, qui est un homme de cœur, deviendra un militant passionné de la cause des jeunes. En 1992, il se dépensera sans compter auprès de nombreuses associations caritatives dont il est le parrain.

Son charisme et son dévouement dans le bénévolat lui vaudront d’être récompensé par les Présidents de la République, François Mitterrand et Jacques Chirac, ainsi que par sa Majesté le Roi du Maroc Mohammed VI.

FIN DE CARRIERE

Kamel Bio 02 OK

En 2003, il met fin à une carrière auréolée de succès. Et, comme un hommage, c’est dans son pays d’origine, à Marrakech au Palais des Congrès qu’il donnera son dernier combat le 23 Mars devant certains de ses amis dont Jamel Debbouze, Julien Lorcy , Sonia Roland entre autres.

Avec une totalité de 135 combats dont 130 victoires à son actif et 15 titres de Champion du Monde (toutes disciplines confondues), Kamel Chouaref peut se retirer en beauté. Il reste au jour d’aujourd’hui l’homme le plus titré de toute l’histoire de ces disciplines sportives.

En 2009, la nouvelle salle multi-boxes de la ville de Sèvres ouvre ses portes. Cette commune étant le lieu de la plupart de ses préparations physiques ; un bel hommage et une grande reconnaissance sont rendus à cet immense champion en donnant son nom à la salle, en présence des Elus et du Maire de la ville de Sèvres, ainsi que des Elus du Conseil Général des Hauts de Seine. Et rares sont les personnalités encore en vie qui ont la chance de voir un lieu porter leur nom, Kamel Chouaref a le privilège d’en faire partie.

Ayant obtenu plusieurs diplômes d’Etat suite à ses deux années passées à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), Kamel Chouaref se dirigera vers le coaching et le personal training (le GIGN, la Police Nationale, des personnalités VIP..).

De 1995 à 2010, il sera l’entraîneur du plus gros Club de France, le LSC Levallois (en Savate Boxe Française), et il s’orientera logiquement vers la création de différentes salles de boxe. Ainsi à partir de 2001, étant le premier Champion du Monde toutes disciplines confondues en 1993 à ramener un titre international pour la ville de Clichy, il créera le KFBC Clichy (Kick Boxing et Full Contact). Club qu’il laissera en charge à ses élèves par la suite avant de créer le club de Villeneuve-la-Garenne en 2003.

Il sera également l’Entraîneur de l’Equipe du Maroc en Kick Boxing, et en Boxe Thaï en 2005 (Le Maroc sera numéro 1 en Kick Boxing sur 60 pays, et 2ème sur 60 en Boxe Thaï) , puis l’Entraîneur et sélectionneur des Equipes de France de Kick-Boxing, et ce depuis 2008.

L’après-carrière de haut niveau est assurée et il se charge désormais de passer le flambeau aux futures générations de champions qui lui succèderont.